Application Rabais étudiant

Module 10 – L’entrevue

Merci à notre partenaire :

Vous êtes convoqué en entrevue pour un emploi? C’est la preuve que l’employeur considère votre candidature et que vous avez franchi une nouvelle étape. L’entrevue est une forme de dialogue, d’échange d’informations entre deux personnes qui ont quelque chose à s’offrir réciproquement. Une préparation est primordiale pour l’entrevue, il faut se pratiquer. Vous serez donc plus confiant et augmenterez vos chances d’obtenir le poste.

Pour réussir une entrevue vous devez faire bonne impression dès les premières minutes. L’image que vous projetez influencera l’interviewer. Vous aurez à mettre en lumière vos points forts pour convaincre l’employeur que vous êtes la bonne personne.

Voici la description de différents types d’entrevue:

L’entrevue téléphonique : Il s’agit généralement de pré‐entrevues téléphoniques qui sont de courte durée et qui vérifient simplement des éléments comme la langue, l’informatique et la motivation. Cependant, il peut arriver que l’entrevue se déroule entièrement par téléphone ou par Skype lorsque par exemple l’entreprise est à l’étranger ou dans une autre ville. L’objectif demeure le même que celui d’une entrevue en personne. Il est fort possible que vous ne soyez pas prêt à répondre lors de l’appel téléphonique, dans ce cas, expliquez que vous n’êtes pas disposé à l’instant et proposez de rappeler à un moment qui conviendra aussi bien à vous qu’à l’employeur. Ainsi, vous aurez du temps pour vous préparer.

L’entrevue face‐à‐face : Elle est menée par un supérieur hiérarchique ou un conseiller en ressources humaines et c’est l’entrevue la plus utilisée. La seule recommandation est de s’adapter au style de l’autre.

L’entrevue structurée : Le type d’entrevue le plus fréquent, les questions sont préparées en fonction des exigences du poste. La durée et le déroulement sont habituellement annoncés dès le début de la rencontre. L’employeur vérifie l’intérêt pour le poste. Généralement, il s’est préparé une grille pour évaluer vos connaissances, votre personnalité, vos réalisations et votre expérience.

L’entrevue non structurée : Aucune question n’a été préparée. On essaiera de vous faire parler le plus possible par des questions ouvertes comme: parlez‐moi de vous ou encore c’est le genre d’entrevue qui prend la forme d’une conversation.

L’entrevue semi‐structurée : C’est un mélange des deux. L’employeur a préparé des questions en fonction des exigences du poste et n’hésitera pas à vous questionner davantage lorsqu’il le jugera nécessaire.

L’entrevue de groupe : Cela permet de discerner la personnalité de chacun qu’il soit leader, négociateur, observateur, etc. Plusieurs candidats se retrouvent en compétition avec les autres. Soyez diplomate, calme et restez vous‐même. Différents scénarios sont possibles : on questionne les candidats individuellement devant le groupe; on présente des mises en situation pour vérifier l’esprit d’équipe et pour trouver un consensus, on propose des sujets de discussion, etc. Ce type d’entrevue est souvent suivi d’une entrevue individuelle pour les candidats sélectionnés. Ce n’est pas nécessairement celui qui parle le plus qui sera retenu.

Les entrevues successives : Si votre candidature est intéressante, il est possible que plusieurs personnes qui ont un mot à dire dans la décision de l’embauche veuillent vous rencontrer. Rester cohérent car certaines questions peuvent être répétées au cours de ces entretiens. Vous avez intérêt à être intègre afin de ne pas vous contredire. Surtout ne passez pas de remarque sur le fait qu’on vous ait déjà posé les mêmes questions.

Le comité de sélection : Vous êtes seul en face d’un groupe d’interviewers. Répondez à la personne qui vous pose une question et ne regardez les autres qu’à la fin de votre intervention. Chaque interviewer peut vérifier les aspects qui le concernent. Cette entrevue se fait souvent avec un responsable des ressources humaines, le supérieur immédiat, le directeur du service et un employé du même service.

AVANT L’ENTREVUE

Félicitations! Après toutes ces étapes, vous avez été convoqué en entrevue!

Lorsque vous parlez à l’employeur au téléphone, assurez-vous de bien noter les coordonnées de l’entreprise et de demander des précisions pour vous rendre. Vous pouvez aussi demander des informations sur le type d’entrevue (ex : est-ce une entrevue de groupe? Une entrevue individuelle? Devez-vous apporter quelque chose?)

Ensuite, il est primordial de bien vous préparer. Pour ce faire, voici les éléments incontournables de la préparation à une entrevue:

Préparation à une entrevue

  • Consultez le site Internet de l’entreprise pour en apprendre davantage sur celle-ci;
  • Si possible, relisez vos notes de cours ou des manuels qui sont liés au champ d’expertise de l’emploi;
  • Relisez l’offre d’emploi avec attention;
  • Préparez-vous des exemples concrets à donner pour chaque exigence qui est mentionnée dans l’offre d’emploi;
  • Faites la liste de vos compétences
  • Prévoyez vos déplacements. Vous pouvez imprimer les indications pour vous rendre;
  • Prévoyez votre habillement. Un habit professionnel est toujours de mise : chemise, veston, pantalon (pas de jeans) et chaussures propres;
  • Prenez soin de prendre une douche, de vous coiffer, de ne pas porter de parfum trop odorant. Veillez aussi à ne pas trop mettre de bijoux.
  • Truc : Prenez un bonbon à la menthe pour diminuer une haleine de tabac et/ ou caféine. Assurez-vous de ne plus l’avoir dans votre bouche dès le début de l’entrevue.
  • Prenez des feuilles vierges pour vous préparer des réponses aux questions typiques d’entrevue.

QUESTIONS TYPIQUES POSÉES EN ENTREVUE :

Parlez-moi de vous?

Parlez de votre formation scolaire, expériences de travail, stages, vos principales aptitudes et qualités pour occuper le poste, votre intérêt pour le domaine.

Quels sont vos forces et faiblesses?

Effet sandwich…….Commencez par mentionner une faiblesse qui ne pourrait pas trop nuire à votre travail. Présentez cette faiblesse positivement en indiquant de quelle façon vous travaillez dessus pour la régler (ex : il y aurait place à l’amélioration au niveau de mon anglais écrit, je prends d’ailleurs deux cours par semaine afin de m’améliorer). Terminez par deux ou trois forces qui sont en lien avec l’emploi.

Avez-vous déjà fait ce genre de travail?

Ne jamais répondre NON à cette question car il n’existe pas deux emplois parfaitement identiques. L’employeur veut savoir si vous serez capable d’apprendre le travail dans un temps raisonnable. Mentionnez vos expériences de travail et vos études en lien avec le poste ou connexes (compétences transférables). Vous pouvez aussi dire que vous avez une rapidité à apprendre, une bonne capacité d’adaptation et que vous êtes motivé.

Qu’est-ce que vos anciens employeurs ou collègues me diraient de vous?

Essayez de vous souvenir de compliments que votre ex-employeur a pu vous donner. Si vous avez une lettre de recommandation, vous pouvez en remettre une copie. Dans le cas où votre dernier emploi ne s’est pas terminé en bons termes, n’oubliez pas de vous rappeler les aspects positifs de votre dernier emploi : l’ex-employeur ne vous avait sans doute pas embauché pour vos points faibles.

Pourquoi avez-vous quitté votre dernier emploi?

De façon honnête, sans jamais dénigrer votre ancien employeur (c’est peut-être son ami, une connaissance, son frère, son oncle, son voisin!).

D’après-vous, quelles seront les tâches que vous aurez à accomplir chez nous?

Important de bien se renseigner sur le type d’emploi avant l’entrevue. Si vous répondez à une annonce, lisez-la attentivement, elle contient habituellement plusieurs renseignements sur les tâches à accomplir.

Que connaissez-vous de notre entreprise?

Dire ce que l’on connaît de l’entreprise; ses produits, sa mission, sa clientèle, le nombre d’employés, etc. Vous pouvez vous servir de cette question pour appuyer ce pourquoi vous êtes motivé à travailler pour l’entreprise.

Qu’est-ce qui vous motive à vouloir travailler pour nous?

Dites-lui pourquoi vous avez décidé d’appliquer chez-eux. Votre rôle n’est pas d’amadouer l’interviewer, mais de dire vos motivations.

Quel salaire désirez-vous?

Vous pouvez commencer par répondre ceci : selon l’échelle salariale en vigueur. Vous ne devriez pas trop vous aventurer concernant le salaire lors de la première entrevue. Advenant le cas où l’employeur insiste pour obtenir une réponse plus précise, il est préférable de vous informer préalablement du salaire habituel pour ce type d’emploi. Vous pourrez ensuite donner une échelle salariale qui risque de correspondre à ce que l’employeur est prêt à payer (ex : selon mes renseignements, un poste de ___ dans la région de Québec, le salaire peut varier entre 12 et 16$ l’heure. Je suis cependant ouvert à la discussion). Si vous visez trop bas, vous risquez d’être engagé à un salaire moindre. Si vous visez trop haut, il peut dépasser ce que l’intervieweur pensait vous offrir, il pourrait donc écarter votre candidature. Nous vous conseillons de ne pas négocier votre salaire lors d’une première entrevue. Assurez-vous d’obtenir le poste avant d’entamer ce genre de discussion en profondeur.

Avec quel type de personne avez-vous des difficultés à vous entendre?

Nous avons tous un type de personnes avec lequel nous avons plus de difficulté à nous entendre. Il est cependant préférable de donner une réponse générale qui concerne la manière de travailler d’une personne plutôt que de parler de traits personnels. Par exemple, vous pourriez dire : « j’apprécie moins travailler avec des personnes qui bâclent leur travail, mais en général je m’entends bien avec tous les gens avec qui je travaille. »

Quelles sont les qualités nécessaires pour réussir dans cet emploi?

Essayez de faire un lien entre celles que vous avez nommé auparavant et celles que ça prend pour réussir dans votre domaine.

Quels sont les désavantages de ce type d’emploi?

Parlez d’un inconvénient qui n’est pas en lien avec les tâches principales de la profession (ex : temps partiel, sur appel, peu d’ouverture, etc.).

Pourquoi devrions-nous vous embaucher plutôt qu’une autre personne?

Reparler de la formation, des expériences de travail, de vos qualités et de votre motivation à travailler pour l’entreprise. C’est un résumé de l’entrevue, même si vous avez l’impression de vous répéter.

Quand êtes-vous prêt à commencer à travailler?

Répondez : « le plus tôt possible ». Plusieurs facteurs peuvent vous faire hésiter, mais ce n’est pas le moment de les mentionner.

Avez-vous des questions?

Vous pouvez profiter de ce moment pour mentionner rapidement un ou deux éléments importants que vous avez oublié de dire lors de l’entrevue. Ensuite, vous pouvez poser quelques questions, en voici des exemples :

  • Quels seraient, selon vous, les préalables nécessaires au candidat pour remplir son rôle avec satisfaction?
  • Quelle serait, selon vous, la réalisation prioritaire à effectuer de la part du nouvel employé à ce poste?
  • Quelle sorte de rendement attendez-vous de la personne qui sera assignée à ce poste et quel genre d’évaluation prévoyez-vous en faire?
  • À quel moment croyez-vous prendre votre décision? Quand devrais-je m’attendre à recevoir des nouvelles?

Mises en situation

Il est fort probable que l’employeur vous demande de répondre à des mises en situation. L’employeur tente de vous placer dans un contexte de travail et vous demande comment vous réagiriez devant une situation conflictuelle au travail, comment vous organisez votre travail ou encore comme vous réagiriez face à un client difficile. Préparez-vous en fonction des exigences de l’emploi.

PENDANT L’ENTREVUE

  • N’arrivez pas trop à l’avance, cela risque de placer l’employeur dans une situation embarrassante. Éteignez votre cellulaire avant d’entrer dans l’entreprise.
  • Souriez. Un visage amical est agréable à regarder.
  • La poignée de main est importante. Donnez-la avec assurance et fermeté.
  • Laissez le soin à l’interviewer de commencer l’entrevue. Ne vous asseyez pas avant d’y avoir été invité. Asseyez-vous le plus près possible du bureau de l’interviewer et face à lui. Ne vous appuyez pas sur le bureau.
  • Regardez l’employeur dans les yeux.
  • Surveillez votre posture, soyez naturel, calme et posé. Évitez les tics nerveux.
  • Évitez d’aggraver vos tics de langage, comme celui de répéter fréquemment « pis….. euh ».
  • Envisagez chaque entrevue comme un défi à relever. Adoptez une attitude confiante et montrez-vous enthousiaste à la perspective de travailler pour cet employeur et d’occuper ce poste. N’ayez pas l’air de quémander un emploi; on ne vous embauchera pas par charité. Mettez en valeur vos compétences.
  • Ne critiquez jamais un employeur précédent, mais faites plutôt ressortir l’expérience pertinente acquise chez cet employeur.
  • Écoutez l’interviewer. Réfléchissez avant de répondre et soyez certain d’avoir compris la question. Demandez-lui de répéter ou de reformuler si vous n’avez pas bien compris.
  • Adoptez une attitude franche. Évitez d’élever des barrières entre votre interlocuteur et vous. Ne vous croisez pas les bras. Ne déposez rien sur le bureau entre l’interviewer et vous.
  • Évitez d’entrer dans le bureau de l’interviewer avec un breuvage à la main ou tout autre accessoire non requis.
  • Vous pouvez poser quelques questions précises sur l’entreprise. Il est important de tenir compte du non verbal de l’employeur, du contexte et du déroulement de l’entrevue pour sélectionner les questions les plus pertinentes à poser.
  • N’oubliez pas de remercier l’employeur à la fin de l’entrevue sans toutefois exagérer. Évitez d’ajouter des banalités telles que : « J’espère que votre réponse sera favorable », « J’espère ne pas avoir trop pris de votre temps précieux ».

APRÈS L’ENTREVUE

Après l’entrevue, il est stratégique d’écrire une lettre de remerciements à l’employeur. Habituellement, il est préférable de l’envoyer la même journée que vous avez passé l’entrevue et de le faire par courriel car il s’agit de la manière la plus rapide.

La plupart des candidats ne pensent pas à envoyer une lettre de remerciements, cela pourrait donc vous démarquer positivement. De plus, la lettre de remerciements permet d’inscrire des éléments que vous avez pu oublier de mentionner lors de l’entrevue ou bien de mettre encore plus l’accent sur certaines de vos compétences. Elle démontre aussi à l’employeur que vous êtes très motivé à occuper le poste.

La réponse est positive et vous êtes content :

Bravo! Acceptez l’offre immédiatement! Vous pouvez dire à l’employeur que vous êtes heureux et que vous avez hâte d’intégrer l’équipe de travail.

La réponse est positive mais vous hésitez :

Vous pouvez demander quelques heures de réflexion après avoir pris toutes les informations nécessaires pour prendre votre décision. Comme un nouvel emploi changera votre vie, vous avez le droit d’y penser avant de dire oui. Cependant, cette façon de faire comporte le risque que l’employeur considère ce laps de temps comme un manque de motivation de votre part, surtout si vous tardez avant de le rappeler.

La réponse est négative :

C’est dommage mais il ne faut pas vous décourager. Vous pouvez vous permettre de demander les raisons qui font en sorte que vous n’êtes pas choisi ainsi que du feed-back sur votre entrevue en vue de vous améliorer. Tout n’est pas négatif, il arrive souvent que l’employeur trouve un candidat très intéressant mais que le profil ne correspond pas à celui recherché pour le poste. N’hésitez pas à inviter l’employeur à conserver votre CV et à vous recontacter si un poste qui vous conviendrait se libère. Il est important de rester professionnel, même si vous êtes déçu car on ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve.

Vous n’avez toujours pas de réponse :

La date où l’employeur vous avait promis une réponse est passée et vous n’avez toujours pas reçu d’appel. Vous pouvez appeler l’employeur pour réitérer votre intérêt pour le poste et lui demander quand il terminera le processus de sélection.


Source* : www.goCV.ca
Offres d’emploi et banque de CV

*Tout droit réservé, aucune reproduction et publication autorisée des images et du texte sans mention de la source.

Ajouter votre CV dans la banque de candidatures !

Partager: